On se déshabille pour pouvoir s’habiller

Aujourd’hui tout à un prix. En matière de vêtements, pour rester « fashion » ou « tendance » ou encore « IN » (up to date pour les geeks) 🙂 il faut avoir de quoi faire sourire à dents toutes affichées, les tenanciers de boutiques de vêtements. A Abidjan, pour y parvenir, chacune use des moyens à sa disposition afin de paraître moins ringarde.

Pour certaines, la solution réside dans le choix de la facilité. J’ai essayé en vain de trouver un autre mot pour qualifier cette manière de voir les choses, le seul qui me revient est FA-CI-LI-TE. Aussi paradoxal que cela puisse paraitre (car c’est bien pour cela que l’on en parle dans cette rubrique), certaines jeunes filles se déshabillent pour parvenir à s’habiller comme les autres.

Et ce ne sont pas les « pigeons » qui manquent. S’il y a pigeon c’est bien parce qu’il il a eu préalablement de quoi donner satisfaction à M. pigeon. Et son bec ne se lasse pas de picorer jusqu’au dernier grain.

En retour, il « libère » quelques billets de banque qui seront très vite troqués contre des collants très collés souvent un peu trop, des mini-jupes qui font penser à une rupture de stock de textile, des sous-vêtements qui ne se cachent plus… Tout est une question de logique. Par tous les moyens, il faut trouver de quoi appâter le prochain pigeon et surtout lui fait avoir une main plus généreuse, car, vous n’aurez fini de lire cette portion de texte qu’une nouvelle tendance vestimentaire aura commencé à conquérir les cœurs et surtout les yeux. Il ne faut donc pas se faire dépasser. Alors, on anticipe et parfois la gent masculine se prête aussi à l’exercice.

Le problème c’est que les pigeons, ca transporte parfois des maladies…

On se déshabille pour s’habiller, quel Paradoxe !

Laisse un commentaire ici
Contactez-moi

Laissez moi un message. Je vous répondrez dès que possible.

Start typing and press Enter to search

%d blogueurs aiment cette page :