Lexique urbain : “Être piqué”

L’expression “être piqué” a un sens bien particulier en Côte d’Ivoire. Pour bien la comprendre, il faut se référer à la sensation que l’on peut ressentir lorsque l’on est “piqué” par quelque chose, douleur au rendez-vous. Mais ne vous y méprenez pas, si la piqûre ici n’est pas physique, elle cause une douleur tout aussi grande que la piqûre d’un objet pointu comme la galère.

Être piqué signifie donc rencontrer des difficultés financières, être fauché…

Certains considèrent même la galère comme un virus, d’ou l’expression de piqûre.

Illustration : 

  • Le mois de janvier est celui au cours duquel les populations sont toujours “piquées”, du fait des effets pervers des fêtes trop pompeuses
  • Plus un rond dans mes poches, je suis très piqué ces derniers jours
  • Etant si piqué, si elle continue de rester à mes cotés, ce sera une véritable preuve d’amour

PS : Pour insister sur la portée de la galère, des “ajouts” et “évolutions”sont possibles. Vous entendrez ainsi “être mal piqué” “être blessé” “saigner”

Laisse un commentaire ici
Contactez-moi

Laissez moi un message. Je vous répondrez dès que possible.

Start typing and press Enter to search

%d blogueurs aiment cette page :